07
juillet 2020

Parcours et impact d'un e-mail avec pièce jointe sur le stockage

Parcours et impact d'un e-mail avec pièce jointe sur le stockage

Dernièrement j'ai reçu un e-mail avec une pièce jointe de 27,8 Mo envoyé à 4 destinataires dont moi par erreur. Tout d'un coups j'ai pris conscience de l'espace qui sera nécessaire pour stocker ce fichier et l'impact sur l'infra de stockage.

  • Initialement le fichier pèse 27,8 Mo;
  • Il est envoyé à 4 destinataires, nous passons à 111,2Mo;
  • A cause d'une erreur dans le fichier, il est de nouveau envoyé à ces mêmes destinataires. Nous passons à 222,4Mo;
  • Pour le 2eme envoi, j'en suis le destinataire (par erreur), nous ajoutons 27,8 Mo pour passer à 250,2 Mo;
  • Pour corriger l'erreur de destinataire, il est envoyé à nouveau au bon destinataire, nous passons à 278 Mo;
  • Chaque destinataires l'enregistre (sauf moi) sur son disque dur, nous passons à 389,2 Mo;
  • L'expéditeur possède sa propre version, nous passons à 417 Mo.

Poussons la réflexion plus loin

  • Un destinataire réalise une modification, enregistre une copie local, nous passons à 444,8 Mo, en partant du principe que le fichier est resté à 27,8 Mo
  • Il est de nouveau envoyé à ces 4 destinataires, nous passons à 556 Mo
  • [...] Une boucle peu se mettre en place si les destinataires le modifie et l'envoi à nouveau. Pour chaque boucle il faut ajouter 139 Mo
  • Sauvegarder tout ces échanges prend au minimum 556 Mo (ajouter 139 Mo par boucle). Dans ce cas je ne tiens pas compte d'une potentiel compression et déduplication car non prévisible dans un calcul d'espace.

Conclusion

Pour un fichier qui pèse 27,8 Mo, l'espace minimum répartie dans les boîtes mails, les disques durs et les serveurs de backup sera de 1112 Mo, soit 1,112Go... Je vous laisse faire le rapport entre la taille initial et la finalité.

Pour résoudre ce problème

  • La plus simple : faire en sorte que le fichier d'origine soit d'une taille raisonnable en envoyant un version fini sans formules, sans données superflues (oui c'était un fichier Office);
  • L'intermédiaire : stocker le fichier sur un espace partagés (réseau local, cloud);
  • La plus compliqué : revoir la méthode et utiliser un autre outils qu'Excel.

Administrateur système de métier mais surtout curieux de découvrir de nouvelles technos très orientées DIY. A mes heures perdues je fais de la photo avec toujours une petite envie d'intégrer des DIY sous forme de timelaps à base de raspberry.

2 commentaires

nbv a dit

Je dirais qu'il faut utilliser FileLink avec un espace de stockage intelligent qui fait de la déduplication (liens en dur vers les fichiers identiques ou au niveau du système de fichier par exemple).

Par contre je ne sais pas comment ça fonctionne pour le chiffrement pàp... OMEMO ?

Répondre

Philippe Maladjian a dit

C'est une idée effectivement. Malheureusement FileLink est disponible pour Thuderbird qui représente un taux d'utilisation faible en entreprise. Microsoft propose une solution équivalente probablement basé sur le drive mais dans tout les cas quid de la conservation de données, de la protection des données... ?

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot zkuufa ? :

Parcours et impact d'un e-mail avec pièce jointe sur le stockage - Philippe Maladjian - Péripéties bucoliques d'un administrateur systèmes au royaume de la virtualisation, du stockage et accessoirement photographe à ses heures perdues